Une parfaite métamorphose...

Comme un papillon éclos d'une chrysalide

Comme un papillon éclos d'une chrysalide... cet appartement un peu triste s'est métamorphosé en un cocon ensoleillé !

Situé rue du Faubourg Saint-Honoré, ce petit appartement de 3 pièces avait été rénové quelques années auparavant par un promoteur pour un faire un agréable mais assez basic appartement pour les locations courte durée comme on en voit tant fleurir en ce moment.

Les propriétaires actuels s'y étaient installés premièrement sans faire de travaux... mais très vite, le plafond bas, le manque de lumière (l'appartement est au premier étage, pas de fenêtres dans la cuisine ni dans la salle de bain) et surtout une cuisine étroite et peu fonctionnelle se sont révélés être de sérieux handicapes !

   

Une gros mur porteur séparait les pièces principales des pièces humides et une seule baie dans celui-ci permettait d'y accéder.

D'où une perte de place à l'entrée de la zone cuisine / salle de bain.

Plan avant travaux - Flora Auvray

Le plan de l'appartement avant travaux

Je ne suis pas une adepte de toucher à un mur porteur pour des raisons qui n'en valent pas vraiment la peine. Cela n'est pas anodin et revient cher ! Mais lorsque cela permet d'améliorer d'une manière considérable la circulation, la fonctionnalité d'un bien, cela peut se justifier.

Ce fut le cas ici.

La décision d'ouvrir une baie dans ce gros mur ne fut pas prise à la légère. Comme nous étions au premier étage (et donc avec un certain nombre d'étages au-dessus de nous), que cet immeuble avait déjà eu de nombreux soucis structurels par le passé, que les copropriétaires étaient très sensibles sur le sujet, ouvrir le mur porteur ne fut pas la première option.

D'autres solutions furent tout d'abord rechercher. Mais après la réalisation de plusieurs esquisses, force était de constater que l'ouverture dans le mur porteur permettait la seule solution vraiment efficace pour créer une "vraie" cuisine, en conservant une salle de bain correcte.

Il suffisait de donner un dossier bien étayé au syndic, à l'architecte de l'immeuble et d'attendre l'AG.

Plan d'aménagement - Flora Auvray

Le plan d'aménagement

 

Pendant ce temps d'attente, l'étude se poursuivit et on fit réaliser les devis...

Puis 2 mois après l'accord de la copropriété...

Les travaux peuvent commencer !

   

Mise en place des protections, déposes des placards et appareils sanitaires, démolition des cloisons.

Nous avons constaté qu'il y avait de très grandes différences de niveaux des sols entre les 3 pièces ; environ 3,8 cm entre la chambre 1 et le salon et 2,8 cm entre le salon et la chambre 2, soit plus de 6 cm de dénivelé d'un bout à l'autre !

Dans la chambre 1, le parquet avait été posé sur un ragréage réalisé sur des tomettes, posées sur des gravats. Dans le salon et la chambre 2, le parquet avant été posé sur des panneaux de CTBX posés sur de petites lambourdes. Un travail fait à la va vite pas très satisfaisant.

Concernant les faux plafonds, il fut constaté qu'ils tenaient sur les cloisons et lors des démolitions de celles-ci, ils se sont affaissés à plusieurs endroits. De grandes différences de niveaux ont aussi été constatés entre les faux plafonds des différentes pièces.

Il a donc été décidé avec les clients de tout enlever et de repartir à zéro.

Une fois la mise à nue réalisée, nous avons pu reprendre plus précisément toutes les côtes car comme toujours nous étions au cm près !

   

 

L'ouverture du mur porteur pouvait être réalisée, mais une autre mauvaise nouvelle nous attendait !

Alors que la pose du nouveau faux plafond était commencée, les ouvriers s'aperçurent que le plâtre du "vrai" plafond ne tenait pas bien au centre du salon.  Seule solution ; le dégager au maximum pour en connaitre la raison. Et celle-ci fut vite vue ; les poutres étaient en effet en assez mauvais état et il convenait de les renforcer avant de terminer le faux plafond.

 

Et puis, les travaux ont continué... malgré les soucis avec la cloison mitoyenne en "carton pâte", l'alimentation en eau des voisins qui passaient dans l'appartement, les difficultés pour trouver un conduit qui permette de créer la VMC et donc les nombreuses réunions avec l'architectes de l'immeuble dont les exigences ont été suivies à la lettre, les ouvriers ont pu se succéder au fil des jours et des semaines ; électriciens, plombiers, carreleurs, peintres, parqueteurs...

 

... pendant que les menuisiers travaillaient en atelier pour fabriquer les nombreux meubles sur-mesure ; grande portes coulissantes, placards, lit rabattable, meubles de cuisine, meuble vasque...

   

 

 

 

   

 

Appartement métamorphosé - Architecte d'intérieur Flora Auvray

Panneau tête de lit de la chambre en cuir jaune soleil de chez "Cuir au Carré"

Appartement Paris 8 - Architecte d'intérieur Flora Auvray

Des niches jaune soleil et les intérieurs des penderies ont été éclairés par des bandeaux Led. Un bon éclairage général a été réalisé grâce à de nombreux spots (Orbit Lighting) orientés principalement vers les tableaux ds clients pour les mettre en valeur.

Le choix s'est porté sur plusieurs modèles de spots semi-encastrés à cause de la très faible hauteur laissée au-dessus du faux plafond pour ne pas accentuer la faible hauteur sous plafond.

La couleur principale a été le blanc pur, avec quelques touches touches de gris clair (carrelage et plan de travail de la cuisine) et de jaune vif choisi par les clients et qui apporte une note ensoleillé dans l'appartement. Les matières jouent aussi leur rôle, chêne clair , laque pour les façade placards, cuir pour la tête de lit et grès cérame).

Un peu plus de 5 mois de travaux auront permis la métamorphose de la chrysalide - pardon de l'appartement !

Restructuration appartement - Architecte d'intérieur Flora Auvray

Les photos de réalisation et une vidéo retraçant le chantier seront bientôt disponibles !

Alors à bientôt !

 

© Flora Auvray - 2021